Ne pas déranger!

Je n’aime pas être dérangée ni déranger les autres!

Une semaine en Floride, du 10 au 17 mars 2020, était prévue avec mon mari et ma belle-famille. Quelques jours avant le départ, je visionne une vidéo de Jean-Jacques Crèvecœur, chercheur, formateur et conférencier de renommée internationale vivant au Québec, vidéo dans laquelle il désire alerter qu’un virus fait des milliers de morts en Chine. Ce virus est très contagieux et se répand sur toute la planète. Dans la vidéo, M. Crèvecœur énumère des faits, donne des statistiques, des références, des illustrations. Il nous prédit le confinement obligatoire, des difficultés d’approvisionnement possibles, plusieurs décès, etc.

Je savais que c’était un homme généralement bien informé. Tout cela m’a dérangée et laissée perplexe. C’est que nos médias habituels ne faisaient que peu ou pas état de cette situation. Personne de ma connaissance ne s’en inquiétait. Cependant, ma raison et ma conscience profonde m’indiquaient d’annuler mon départ.

Si j’avais décidé de rester à la maison, on aurait respecté ma décision, c’est sûr! Mais j’appréhendais des réactions éventuelles telles que : « Qu’est-ce qui lui prend? C’est planifié depuis longtemps! Elle exagère! Que c’est décevant! »

De peur de faire des vagues, pour ne pas me déranger et ne pas déranger la famille, j’ai fait taire mon intuition et ma raison. J’ai fermé les yeux : trop dérangeant! Je suis partie.

Dès le 12 mars, nous passions le plus clair de nos journées, rivés aux chaînes d’information, cherchant le moyen de rentrer au pays au plus vite!

Je l’avoue, j’ai tendance à ne pas tenir compte des réalités qui me dérangent! Puis-je prétendre à de bons discernements avec un tel fonctionnement?

Aujourd’hui et demain, dans la suite de cette pandémie, nous avons, nous aurons à prendre des décisions, petites et grandes. Oserai-je agir à partir de mon intuition profonde, de ma raison, plutôt qu’à partir de ma peur de déranger? Et vous ?

Ginette Harvey, collaboratrice PRH

Commentaires ( 2 )

  • Marie-Eva

    Votre partage est venu m’illuminer sur le même sensation que je vis « ne pas déranger ». Depuis mon cheminement avec PRH j’utilise les outils de mon moi-je et ma conscience profonde pour faire des choix réfléchis et qui va m’apporter une paix intérieur. Merci pour la clarté dans mon être. Amen

  • Mandine Albert Michaud

    Merci Ginette du partage de ton expérience . C’est très interpellent! Tu m’invites à ne pas discerner à la légère en ce temps de pandémie où le virus peut se retrouver aux portes de nos proches et on ne le sait pas. Soyons prudents et discernons en fidélité à nos appels même si cela risque de déranger nos proches.

Un commentaire à faire?

X