Rencontres et séparations

« J’ai appris que la vie n’est faite que de rencontres et de séparations et qu’il nous appartient de les vivre en acceptant de nous responsabiliser face à chacune. Oui, j’ai appris beaucoup dans ma vie et pourtant, je cherche encore l’essentiel. »

Jacques Salomé

Temps de confinement… temps de quarantaine… temps de séparations…

Une quinquagénaire a réussi sa vie professionnelle, mais a vécu des échecs dans ses relations intimes. Elle rencontre enfin un conjoint qui l’invite à s’aimer elle-même, à prendre soin d’elle. Elle se sent aimée pour qui elle est et non pour ce qu’elle fait. Pour profiter davantage de sa nouvelle relation conjugale, elle quitte son poste payant et source de reconnaissance. Désormais, elle travaillera à temps partiel.

Arrive ce coronavirus! Les heures de travail s’étirent, s’additionnent. De plus, avant de prendre congé avec son amoureux, la loi lui impose plusieurs jours de quarantaine. Déception! Rage! Pleurs! Elle avait organisé son horaire pour faire de l’espace pour son couple. Tout est chamboulé! Sortie de route!

Puis, graduellement, l’acception s’installe. Elle admet qu’elle n’a pas le contrôle sur toute la situation. Reste à rechercher sa paix, son bonheur, hors de ses plans, de ses projets et à puiser dans les profondeurs de son être.

Elle en arrive même à percevoir ce temps de solitude comme un cadeau. Elle voulait s’offrir une retraite, l’été prochain, pour se rapprocher d’elle-même. Voilà que, à tout considérer, cette retraite lui est offerte dans des conditions idéales.

Dans le silence et le repos, elle rencontre la source de vie qui coule en elle. Et si c’était cela, l’essentiel que Jacques Salomé disait chercher encore?

Ginette Harvey, collaboratrice PRH et ancienne formatrice PRH

Un commentaire à faire?

X