Horizontale ou verticale?

Quelle direction je donne à ma vie? Il me faut choisir.

Si je me laisse facilement entraîner par le paraître, par la consommation effrénée, par le plaisir immédiat, par la nourriture des médias qui me gave d’informations parfois futiles, il y a bien des chances que ma vie se disperse en détails éphémères.

Je vis alors une sensation de vide, de « surplace », de « non-croissance », d’extériorité, bref, d’horizontalité.

Nous sommes vivants! Comme tout ce qui vit, nous avons besoin de croître pour être pleinement heureux. Qu’est-ce qui a besoin de croître en moi? Le plus beau, assurément! Est-ce que je connais ce qui est le plus beau, le plus précieux de l’être unique que je suis? Et si je le connais, est-ce que je prends cela au sérieux? Est-ce que j’y crois?

Si je me donne du temps au quotidien, si je fréquente des personnes et des milieux qui m’influencent dans le sens du meilleur de moi, si j’utilise des outils de croissance humaine éprouvés et fiables, je me mets à grandir, à développer ma solidité intérieure, ma maturité affective, ma fidélité à ma conscience!

Humblement, je n’attends plus le regard des autres. J’éprouve l’immense bonheur de me sentir pousser en hauteur, comme un arbre bien orienté, mes racines toujours plus profondes, à la verticale quoi!

La vie est courte et je n’en ai qu’une. Qu’est-ce que je choisis au fil des jours: l’axe horizontal ou l’axe vertical?

Ginette Harvey, collaboratrice PRH

Commentaires ( 2 )

  • Francine Sabourin

    J’adhère à cette « vision » des deux axes pourtant, à l’horizontal, il y aussi la rencontre de l’autre, le prendre soin de….l’engagement…..Oui pour se recentrer, toucher l’Être mais aussi resserrer les liens

  • Monique Bourgeois

    Bravo et merci Ginette.

Un commentaire à faire?

X