LA RÉCOLTE

L’été nous quitte lentement pour laisser place à l’automne. Une saison qui, au premier abord, me paraît triste. La chaleur, la lumière éblouissante, les fleurs et les couleurs éclatantes disparaissent lentement de mon paysage pour entrer dans un autre cycle : la récolte.

Une abondance est là, m’est offerte et est à ma portée. Elle est faite de paysages colorés que je ne me lasse pas de regarder, du passage des oies qui migrent vers le sud, de la cueillette des différentes semences de l’été : fruits, légumes, vendange… appelées à être transformées. C’est une étape qui m’indique que la vie a poussé, qu’elle continue et se poursuit pour aller plus loin.

En moi, le mot reconnaissance s’impose et je me sens invitée à porter mon regard sur le mouvement de ma propre vie. J’ai la sensation d’une récolte en moi par rapport à ma vie. Je me sens dans un cycle moi aussi. Je suis en mesure de mieux nommer ce qui est là, ce qui a poussé : l’amour, la tendresse, la bonté, la générosité, la compassion, des élans vers l’avant et j’en sens encore bien d’autres.

Constatant ce qui a émergé en moi, je me sens tout à coup concernée par ces nouvelles pousses : les prendre au sérieux, les honorer pour qu’elles entrent dans le processus d’un nouveau cycle. Je sens l’élan de les actualiser, de les vivre non pas n’importe comment, mais d’une manière nouvelle, plus consciente, en simplicité, sans fracas, mais reconnaissante qu’elles colorent ma personnalité, qu’elles m’identifient et qu’elles soient au cœur de moi pour la réalisation et le déploiement de qui je suis.

Je me sens entrer dans ce mouvement d’une transformation devant la récolte; même phénomène que la nature. La vie se poursuit, continue, mais s’élargit pour porter d’autres fruits : vivre mes relations tout en respectant l’autre, avoir cette capacité à voir le cœur de l’autre, l’aimer au-delà de ses comportements, avoir foi en sa vie, avoir cette sensation de me vivre proche tout en me sentant libre.

Je ne peux que dire « Merci » à cette Vie déposée en toute la création. Je la reçois en abondance, elle m’appelle à continuer la marche, à poursuivre ce cycle de transformation de la vie et de ma vie.

Sentez-vous ce phénomène se produire en vous? Je vous invite à vous laisser couler dans ce mouvement de vie, à prendre un moment d’arrêt, de silence pour cueillir votre propre récolte. Voici quelques questions si cela peut vous aider :

  • Quelles sont mes nouvelles pousses?
  • Qu’est-ce qui a jailli davantage en moi depuis l’été?
  • Quel élan est là en moi pour y donner plus d’importance?

Bon temps de récolte!

Doris Hébert, formatrice PRH

Un commentaire à propos de “1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *