La puissance d’action d’un cœur de grand-parent

En cette rentrée, à l’heure où la vie bat son plein, nous, parents, ne savons plus, par moment, quoi prioriser pour garder l’équilibre travail-famille. Nous manquons de temps pour éveiller nos enfants à l’art d’apprendre les choses utiles qui comptent vraiment dans la vie.

Pour cette correspondance, de façon bien spéciale, je souhaite me tourner vers vous chers grands-parents. Je voudrais vous faire toucher du doigt la force et la richesse de votre cœur d’éducateur pour vos petits-enfants. Je voudrais vous faire conscientiser la chance que vous êtes pour les enfants d’aujourd’hui et le monde de demain. Je voudrais vous faire saisir votre rôle fondamental dans l’équilibre du monde.

C’est en vous partageant l’hommage que je viens d’écrire à ma grand-mère que j’espère vous faire goûter l’importance de votre existence dans celle de vos petits-enfants.

« Hommage à ma grand-mère

Te voilà partie pour ton dernier voyage, celui que nous redoutons tous et à la fois celui qui nous fascine tous tant nous nous demandons ce qui nous attend de l’autre côté. Nous aussi, nous saurons à notre heure et tu nous ouvres le chemin comme tu l’as fait si souvent durant ta longue vie.

Je suis loin depuis bien des années et à la fois proche intérieurement de toi depuis toujours. Je me sens porteuse de tout ce que ta trajectoire humaine de presque 100 ans nous a transmis.

Tu laisses en moi la trace d’une femme en marche, de simplicité et d’actes concrets. J’ai beaucoup appris de toi sur les choses utiles : qu’il fait beau à midi, qu’un ciel peut être bleu… Tu m’as prise par la main dans la vie ordinaire pour m’apprendre à jamais que le bonheur réside dans un sceau de myrtilles* ou au détour d’un buisson de framboises. Tu m’as appris que le temps ne respecte pas ce qui se fait hors de lui dans la longue préparation artistique de tes pots de confiture de figues. Tu m’as appris l’odeur du serpolet et du thym et tu chassais mes chagrins à coup d’eau de fleur d’oranger. Tu m’as enseigné l’art de cuisiner sainement et le bonheur inestimable de marcher en forêt. Tu m’as instruite sur les choses humaines : m’habiller, me laver, prendre soin de moi… et des autres.

Tu as été ma première pédagogue, celle qui m’a fait aimer l’ordinaire de la vie au travers duquel tu m’as appris à voir l’extraordinaire. Tu fus une sage-femme, ces femmes que l’on respecte quoi qu’elles disent, même quand elles ne disent plus rien, ou parfois racontent n’importe quoi. Tu es restée vivante jusqu’au bout, belle, digne et légère. Notre dernier baiser lumineux qui sentait la lavande restera à jamais gravé dans mon cœur en un lien d’amour qui ne meurt jamais.

De ta lignée sont nés des enfants, des petits-enfants et des arrière-petits-enfants dont l’accompagnement qu’ils t’ont fait en dit long sur la mère que tu as été et sur la qualité humaine que tu as su engendrer. Tu peux partir fière et sereine de l’heureux sillon d’humanité que ton existence sur terre a creusé. Il est l’heure à présent que tu t’envoles tel un papillon libéré de son cocon devenu trop étroit. Du lieu où tu seras, il me plaît d’imaginer que tu poursuivras ton œuvre au travers de ta descendance, mais bien plus que tout, je te souhaite l’éternelle sérénité des justes qui ont tout donné de leur vivant!

Je t’aime »

*Chaudière de bleuets

Alors chers grands-parents, c’est à votre cœur que je m’adresse directement pour que vous réalisiez la richesse de votre existence en léguant les savoir-faire de la vie utile, en offrant des temps de conversation, de jeu, de cuisine, de couture, de bricolage, de promenade en nature, de respect du vivant, de vacances, d’histoires, de dodo, de bain, de toilette, de repas, de vivre ensemble et de faire ensemble. Tout un tas de petits cailloux sur le chemin de la vie pour que, dans ce monde qui se virtualise, nos jeunes ne perdent pas le nord et continuent de trouver le bonheur dans les savoir-faire et les savoir-être simples et concrets de l’existence.

Faites-leur découvrir qu’il n’y a pas d’autre ailleurs pour le bonheur que celui du monde réel.

En ce début d’année scolaire, ralentissez le cours du temps en vivant la puissance d’action de votre cœur, parce que pour nous, parents, enseignants et autres pédagogues, ça va trop vite et on a besoin de vous!

Sophie Jardon

Comments ( 6 )

  • Béatrice Sablonnière

    Moi, grand-mère de 5 petits-enfants, je suis très touchée et rejointe par ton texte et ton hommage à ta grand-mère. Ce que tu dis aux grands-parents est très juste et je le vis!!
    J’ai les larmes aux yeux d’imaginer que peut-être un jour mes petits-enfants se souviendront de moi avec bonheur! et je te rejoins pour dire à tous les grands-parents du monde qu’ils contribuent par leur présence et leur simplicité d’existence à construire les générations futures!

    • Jardon sophie

      Merci Béatrice pour ton commentaire. Oui tes petits enfants, par ce lien de transmission humaine et utile, feront et diront les valeurs et les gestes que tu leur transmets. À travers eux, tu poursuivras ton oeuvre d’instruction et d’humanisation des générations futures. Tes petits enfants sont chanceux d’avoir une grand-maman consciente de cette oeuvre qui se réalise.
      Continue Béatrice! Donne leur toute la puissance de ton cœur aimant:) et partage ce texte à tous ceux à qui tu penses pour que, comme toi, les grands parents se dressent dans leur belle existence qui est une force de changement sociétaire radical.

  • Ginette Labelle

    GRand M E R C I pour cette reconnaissance de notre rôle dans la vie de nos tout-petits!
    Mes 2 Trésors sont ‘carburant’ dans ma vie. Je profite de leur attachement, je jouis de leur présence, je leur enseigne via le jeu la Vie, je partage leurs joies et leurs désappointements, je suis leur complice, nous nous aimons sans condition, et ce, pour toujours! Je suis privilégiée dans ma vie car ma grand-maman demeurait avec nous. Elle fut une maman très présente lorsque maman a travaillé … elle est enfouie dans mon coeur pour le reste de mes jours … je lui rend hommage par ce billet .. MERCI grand-maman. Reposes en pajx! 💖

    • Jardon

      Ta grand maman est sans doute en paix et très active à travers toi!! Oui tes petits enfants sont un carburant et tu es pour eux du super carburant comme ta grand mère l’a été pour toi. Enfant nous avons tant besoin de carburant fait de présence gratuite juste sans rien faire, de jeu, d’activités simples et sécurisantes, de soutien, de regards, de soins, de ballades, de cuisine….pas besoin de grands discours intellos….besoin de quelqu’un qui nous fait découvrir la vraie vie utile, celle dont on a besoin pour relever tous ses défis que la vie va nous présenter.

      Bravo Ginette, CONTINUE:) et partage aux autres grands parents
      Sophie:)

  • Ginette Harvey

    Bravo Sophie pour ce texte!

    Il me renforce et m’encourage dans le choix que je fais de passer plusieurs heures avec mes petits enfants.
    Je me doute qu’il aura le même effet dans le coeur de plusieurs grands-parents dévoués et heureux de l’être.

    • Jardon

      Oui Ginette c’est une mission noble, discrète, peu reconnue mais puissante que de prendre soin de nos tout petits….puisse les grands parents le réaliser comme toi.:)
      Je te souhaite beaucoup de bonheur avec tes petits enfants et tes enfants
      Sophie

Leave a Comment