DONNER LA VIE À MON ENFANT

La naissance de mon enfant constitue un événement marquant dans ma vie. Toutefois, maintenant qu’il est arrivé en ce monde, puis-je dire que je lui ai définitivement donné la vie? En réalité, c’est là que commence le défi de lui donner et redonner la vie chaque jour de son existence.

MAIS COMMENT FAIRE?

D’abord, tout parent qui se questionne sur ce qu’il peut faire pour contribuer au développement de son enfant est un parent sur la bonne voie. Nul besoin d’être parfait! Il suffit, pour le parent, d’être désireux d’apprendre QUI EST CET ENFANT qu’il a reçu!

Oui, il s’agit bien d’un enfant reçu et non d’un enfant choisi sur mesure. C’est à moi, comme parent, de découvrir qui est cet enfant pour l’aider à se découvrir lui-même. Plus j’aide mon enfant à découvrir son identité, plus je l’aide à s’apprécier tel qu’il est. Je lui redonne ainsi la vie, un jour à la fois.

UN REGARD VRAI QUI DONNE VIE À MON ENFANT

Puisque l’image de soi se construit à partir des reflets exprimés par les proches, toutes les perceptions que je renvoie à mon enfant sur lui-même auront tendance à se graver en lui, qu’elles soient exactes ou erronées. Il est donc capital que le regard que je pose sur mon enfant soit un regard vrai. Si mon fils est un tendre et un doux, il me faut le reconnaître dans la beauté de sa tendresse et ne pas lui demander d’être autrement. Si ma fille est fonceuse, c’est à moi de l’aider à reconnaître cette qualité pour qu’elle en prenne conscience et qu’elle l’intègre à sa perception d’elle-même.

Mes enfants ont besoin de mon regard de reconnaissance pour devenir qui ils sont. Ils ont besoin que je leur exprime ce que je vois de magnifique et d’unique en eux. Ils n’ont pas besoin que j’en rajoute pour en faire des êtres parfaits ou idéalisés. De toute façon, si j’exprime du superflu auquel ils ne ressemblent pas, ils en sentiront l’écart ou risqueront de recevoir cela comme une exigence à remplir. Il ne suffit pas de lui dire « tu es bon, tu es le meilleur », mais bien de lui préciser QUI IL EST, c’est-à-dire « tu es bon dessinateur, tu as le sens du détail », « tu es bonne dans les sports, tu es énergique et vive d’esprit », etc.

Toutefois, poser un regard vrai sur mon enfant ne s’arrête pas là. En tant que parent, j’ai non seulement à aider mon enfant à se reconnaître dans ses beautés, mais aussi à s’accepter dans ses limites, ses vulnérabilités et ses petits travers, sans dépréciation à mes yeux. Il apprendra ainsi qu’il a de la valeur et qu’il est aimé, même s’il n’a pas tous les talents. Être révélé à lui-même avec réalisme l’aidera à se vivre en égalité dans ses relations et à préserver son estime personnelle dans les échecs ou les épreuves.

MON REGARD SUR MOI EN TANT QUE PARENT

Donner la vie à mon enfant, c’est une aventure quotidienne. Aussi, il est possible que je doive commencer par moi, en tant que parent, à reconnaître ce que j’ai de bon et de merveilleux en moi. Sans doute est-ce très facile de voir les erreurs que je fais dans ma façon d’être parent, mais que puis-je dire de bon sur moi, en tant que père ou mère? Et quelles limites ai-je à accueillir sans me déprécier ni me juger? En empruntant ce chemin moi-même d’abord, c’est le meilleur moyen de le transmettre à la génération qui me suit.

Diane Plante, formatrice PRH

Des commentaires à propos de “5”

  1. Excellente réflexion Mme Plante
    Pleine de conscience et d’intelligence.
    Quel cadeau vous faites aux parents et à leurs enfants !
    C’est ainsi que l’humain peut évoluer vers le meilleur

    1. Merci Mme Guertin de votre commentaire suite à la lecture de cet article. Il est vrai que le meilleur de l’humain peut se vivre en s’exerçant à vivre ce type de regard qui donne vie tous les jours. Au plaisir de vous lire à nouveau dans l’avenir.
      Diane Plante, formatrice PRH

  2. Merci à votre article qui est riche de sens et qui me touche profondément. Partir d’un regard sur l’enfant pour le révéler à lui-même dans sa beauté et aussi reconnaître ces limite ceci lui donne sa dignité comme être humain. Ce même enfant devenu adulte continue de poser ce même regard sur lui-même dans cette beauté déjà reconnue qui le révèle à lui-même pour devenir ce en quoi il est appelé à être.

    1. Bonjour,
      Lorsque vous affirmez que le regard constructeur reçu dans l’enfance aide ensuite l’adulte à vivre ce même regard envers lui-même par la suite est très pertinent. C’est un regard auquel vous vous exercez sans doute pour en saisir ainsi l’importance. Merci de l’avoir exprimé. »

      Diane

  3. Je goûte à la profondeur de cet article qui touche l’être et la vie de l’enfant.
    Merci pour ce beau cadeau qui aide à reconnaitre son rôle de parents, d’éducateur, d’éducatrice. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *