Connaître ma capacité d’aimer et de me laisser aimer, moi, un être d’amour!

Depuis que je suis toute petite, j’entends parler de l’importance d’aimer de manière libre : aimer son prochain inconditionnellement, ne pas attendre de retour lorsqu’on aime, etc. Mais est-ce si facile d’aimer? Qu’est-ce que ça prend pour que s’opère une circulation fluide de l’amour qu’il y a dans notre cœur? Voilà des questions que je me suis posées, car j’aspirais à vivre l’amour de manière libre et satisfaisante, mais je n’y arrivais pas toujours, ni avec tout le monde.

roseDans mon éducation, j’ai vite saisi que, pour être aimée, il fallait être aimable, polie, serviable, gentille et répondre aux attentes des autres afin de ressentir un peu d’estime de leur part. J’avais besoin d’être importante, d’avoir de la valeur, enfin d’être quelqu’un à leurs yeux.

J’en ai donc fait des pirouettes pour me faire aimer. J’étais assoiffée de reconnaissance et je recherchais la présence de personnes qui avaient confiance en moi, car moi-même je n’avais pas cette confiance-là.

J’ai rencontré des aidants, des aidantes qui ont su m’accueillir sans attente, ce qui m’a permis de me laisser aimer pour ce que je suis. J’ai saisi l’importance de recevoir respect et amour de la part de personnes significatives pour me solidifier. C’est comme une rose qui a besoin de sa portion d’eau, de soleil et de chaleur afin de devenir une belle fleur qui, en retour, nous renverra toute sa beauté de rose à admirer. C’est ainsi que j’ai pu laisser grandir en moi cet amour gratuit.

Toutefois, j’ai réalisé que ce n’est pas si automatique que ça d’aimer ainsi. J’ai dû démêler différentes sortes d’amour que je vivais. Il m’est arrivé, à une période de ma vie d’aimer profondément les personnes, mais avec une attente d’un retour essentiel à ma vie, à ma survie même! Je n’aimais pas de manière libre. J’avais besoin de sentir que j’étais la principale dans le cœur de l’autre. Une grande insécurité affective m’habitait ainsi qu’une faible estime de moi; tout cela provoqué par une histoire d’abandon.

Grâce à mes années de cheminement, je peux maintenant aimer d’une manière plus libre, plus ajustée. Un coeur dans le sableamour profond, fait d’émerveillement et de gratuité, a pris place en moi au fil des ans. Cette liberté, que j’ai acquise en apprenant à m’aimer davantage, a fait grandir l’estime de moi. Du même coup, je ressens une plus grande confiance envers les autres, puis ma capacité d’aimer et de me laisser aimer grandit.

Une chanson résonne en moi : « Si je n’ai pas l’amour … je ne suis rien! » Si je ne suis pas capable de reconnaître en moi cette portion d’amour qui est là au tréfonds de mon cœur, en mon être… je serai en quête d’amour vrai toute ma vie. Il est essentiel, en premier lieu, de me connaître, de savoir qui je suis au fond de moi pour connaître ma capacité d’aimer et de me laisser aimer. Ainsi, je pourrai offrir tout cet amour qui m’habite et me laisser recevoir des autres ce qu’ils ont à m’offrir à leur tour.

Fleurs dans potsC’est mon plus grand désir : voir le plus grand nombre de personnes possible se lever, se redresser et laisser vivre tout l’amour qu’elles portent en leur cœur afin de donner à la génération suivante un héritage d’amour profond.

Je vous invite à prendre quelques minutes pour nommer par écrit toutes les personnes que vous aimez. Ainsi, vous constaterez qu’il y a beaucoup d’amour en vous et que cet amour aspire à vivre plus.

Pour approfondir votre recherche à ce niveau, PRH vous propose, entre autres, les formations suivantes :

Lorraine Roy, formatrice PRH

Des commentaires à propos de “2”

  1. Merci pour cet article, On peut aimer sans se laisser faire par l’amour des autres. C’est bon de sentir tout l’amour qu’on a en soit en listant les personnes qu’on aime et aussi de voir comment ces personnes nous aiment en retour, et comment elles nous choisissent. C’est ainsi un peu plus facile de se laisser aimer.
    Stéphanie (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *