Déjà septembre et la rentrée…

2015-08-31 sac d'écoleComme plusieurs, j’ai gardé, bien ancré en moi, le rythme du calendrier scolaire. Septembre me ramène donc à l’aube d’une nouvelle année.

Les activités, tant professionnelles que familiales, sociales ou de loisir reprennent. Les rendez-vous, les engagements et les activités s’accumulent déjà dans mon agenda depuis quelques semaines et cela, bien souvent, pour plusieurs mois à venir. Il semble que je sois sollicitée de partout. Je sens une légère pression qui monte… L’année s’annonce chargée!

En moi, ça fait : « Stop! Minute! »

2015-08-31 main stop

« Et toi, que veux-tu faire vraiment de cette année?

Quelles sont tes priorités?

Quels sont tes besoins réels à cette étape-ci de ta vie, collée à ce que tu sens bon pour toi, collée à ce que tu sens avoir à vivre?

Y a-t-il des choses de trop dans ce qui s’annonce?

Y a-t-il de nouvelles choses à instaurer qui attendent peut-être depuis trop longtemps?

Toi, qu’est-ce que tu veux pour cette année? »

Ces questions qui jaillissent me sortent d’une certaine erre d’aller2015-08-31 voilier erre d'aller faite des demandes d’autres personnes, des demandes du travail, d’envies personnelles; une erre d’aller faite des sollicitations de la vie qui va vite autour de moi!

Ces questions, de même que les réponses qui commencent déjà à monter du fond de moi, me font ressentir le besoin de prendre un temps d’arrêt pour retrouver le propulseur profond de ma vitesse à moi, le besoin de me mettre à son écoute et de le laisser me mouvoir, me faire avancer, me diriger.

Dès lors, un calme se fait en moi et je me sens revenir à l’essentiel, mon essentiel.

Et mes décisions trouvent leur direction… dans mon axe à moi!

Je commence à entrevoir une année davantage à ma couleur…

Claudie Saint-Roch, formatrice PRH

Des commentaires à propos de “4”

  1. Bonjour,

    Ayant parcouru trop rapidement, dois-je comprendre que vous offrez cette session par internet?
    Âgée et heureuse? bien sûr! J’ai un style d’humour et d’entregent bien personnel.
    Âgée et heureuse bien sûr avec un défi de santé procrastiné depuis plusieurs années. Je constate combien je me suis programmée dans certains domaines et combien il est difficile de prendre une autre tangente à 72 ans. Mais ma santé en dépend donc mes rêves de voyages s’amenuisent.

    Au plaisir de vous lire

    Denise

    1. Bonjour Madame,

      Âgée et heureuse, dites-vous? Bravo! C’est un plus à votre actif. Quant aux tangentes différentes à adopter, je crois sincèrement qu’il n’y a pas d’âge pour se faire du bien, pour améliorer ses façons d’être et de vivre, pour peu qu’on se mette à l’écoute et en docilité à nos soifs profondes. J’entends déjà toute une sagesse dans un retour au réel vis-à-vis votre santé.

      Pour répondre à votre question de départ, peut-être faites-vous allusion à la formation Entraînement à la prise de décision?
      Toutefois, nous n’offrons pas, pour l’instant, ce type de formations sur internet. Vous pourriez donc consulter le calendrier sur notre site et voir si cette session s’offre dans votre région ou une région avoisinante. Sinon, en tout temps, communiquez votre besoin à une formatrice PRH et elle verra comment il est possible d’y répondre.
      Je vous souhaite bonne suite!

      Claudie

  2. Merci Claudie pour cet article qui vient m’amener une bouffée d’air pur et de paix dans cette rentrée où je suis tentée de me laissée dériver vers le stress, la peur de l’inconnu que génère les changements de la rentrée, empruntant chaque matin en me levant les montagnes russes de ma sensibilité. En ce début septembre,toutes les missions de ma vie se lassent et s’entrecroisent, mes enfants, mes priorités personnelles, celles de mon conjoint, celles de mon métier….
    A te lire je me sens invitée et encouragée à “retrouver et écouter le propulseur profond de ma vitesse à moi”;
    Merci pour cette belle réflexion profonde et authentique de début de rentrée qui me rend plus aimante et plus douce avec mes enfants, plus à l’écoute et bienveillante du rythme de mon conjoint, plus en compassion avec moi même dans ma propre rentrée acceptant mes possibles et aimant mes limites, confiante que le tout me mènera exactement là où je dois être.
    Merci Claudie
    Sophie

    1. Chère Sophie,

      Je me réjouis que la lecture de ce petit mot ait pu t’amener un espace de respiration et de paix en cette période sûrement intense pour toi.
      Ta capacité à te rendre consciente des effets que cette interpellation a eus sur toi de même que ta docilité à retrouver ce qui est de l’essentiel en toi t’aideront sûrement à en prolonger les bienfaits.
      Bonne chance dans ta rentrée!

      Claudie

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *