PEUT-ON AVANCER EN ÂGE ET ÊTRE HEUREUX?

Ce thème me rejoint profondément à partir de mon expérience personnelle et également à partir de l’observation des personnes que j’aide et que j’accompagne avec la formation humaine offerte par notre école. Je peux affirmer : « Oui, nous pouvons avancer en âge et être heureux! »

Aujourd’hui, j’ai 70 ans! J’exerce encore un travail qui correspond vraiment à ce que je me sens être de fond : je suis formatrice PRH.

Quand j’accompagne et aide les personnes, les couples, à mieux se connaître, à mieux se comprendre, à prendre des décisions constructives pour leur vie, à développer des relations plus harmonieuses, je suis heureuse! Quand je vois des visages qui s’illuminent, des yeux qui deviennent plus brillants, des épaules qui se redressent, des élans de vie retrouvés, cela m’émerveille et remplit mon cœur de joie! Ma vie a alors tout son sens et je suis vraiment heureuse!

Quand je vois mon conjoint s’émerveiller de ses petits-enfants et me le partager, cela me fait être encore plus prochefamille de lui! Cela m’attendrit! Mon amour pour lui grandit! Je nous sens vraiment unis, ensemble, pour nos enfants et petits-enfants! Ma vie a alors tout son sens et je suis vraiment heureuse!

Quand, pendant un repas en famille, je vois nos fils attentionnés avec leurs compagnes, prendre soin, eux aussi, de leurs enfants, ça m’émerveille! Voir nos petits-enfants grandir, se développer, vivre leurs talents, leurs capacités… Quelle joie!

Je vis aujourd’hui des joies, du bonheur, qu’il y a trente ans, je n’aurais jamais pu soupçonner. Oui, il est possible d’avancer en âge et d’être heureux!

Je pense aussi à une amie qui a 92 ans. Elle est maintenant veuve et habite dans un petit appartement d’une pièce et demi. Elle a emménagé seule, pour la première fois de sa vie, à 87 ans. Et aujourd’hui, après avoir pris soin toute sa vie de ses enfants, de son mari qui était malade, de ses parents, elle prend soin d’elle-même et s’occupe de son bonheur dans son petit appartement. Elle goûte à la liberté d’être chez elle. Elle s’est fait une routine de vie qui lui convient : ses bons petits repas, ses exercices, ses marches, ses soins personnels. Elle est disciplinée! Elle s’entoure d’objets qu’elle aime! Elle écoute de la belle musique! Elle danse parfois dans son appartement, au son de la musique qu’elle entend. Elle prend le temps de goûter à ses richesses d’être, de les analyser. Elle profite des rayons de soleil qui entrent dans son appartement. Elle regarde par la fenêtre et voit son voisin de 97 ans qui prend sa marche tous les matins. Cela la stimule! Elle sort avec ses sœurs ou ses amies à l’occasion. Elle appelle des membres de sa famille, des amies. Elle goûte à sa vie qui continue de grandir! Et quand ses enfants et petits-enfants ont l’occasion de la rencontrer, ils ont vraiment devant eux une mère et une grand-mère épanouie. Elle est vivante et heureuse à 92 ans! Je peux dire : « Oui, elle bénéficie largement de la formation PRH qu’elle a reçue et elle avance en âge avec bonheur! »

J’avance en âge. Mes forces diminuent! Mes limites augmentent! C’est le réel! Je ne peux pas manger comme autrefois et je ne peux pas veiller tard comme autrefois! Mon corps ne le supporte plus! J’ai à m’ouvrir à ce réel ainsi qu’au réel de mes richesses d’être, de mes qualités qui, elles, continuent d’être présentes et continuent même de se développer. De plus, j’ai encore certaines capacités physiques malgré mes limites grandissantes. C’est à moi de découvrir tout mon réel d’aujourd’hui.

Est-ce que j’accepte tout ce réel? Quand j’accepte humblement le réel tel qu’il est, je me vis alors sur du « solide ». Ce qui est, est! Alors, « une porte s’ouvre et… avancer devient possible! » Qu’est-ce que je peux faire avec tout ce réel de mes richesses, de mes capacités encore existantes et de ces limites qui augmentent pour continuer d’avancer en étant heureuse? Je peux prendre un recul et me demander ce qui me rend heureuse aujourd’hui. Cela me parle de mes passions, des valeurs importantes pour moi, de certaines de mes qualités bien vivantes.

Le bonheur se vit au présent, Couples âgésnon pas dans les regrets du passé, ni dans l’attente du futur. Le bonheur se découvre! Le bonheur s’apprend! Le bonheur se cultive!

Pour toute personne qui souhaite avancer en âge avec bonheur, la formation « Découvrir les traits de mon identité » nous apprend à avancer appuyés sur les valeurs et qualités essentielles de notre personne, ce qui donne du bonheur et de la saveur à notre vie, quel que soit notre âge.

Pour ceux qui connaissent déjà notre école de formation et souhaitent mieux connaître et vivre les moyens et attitudes aidantes au quotidien pour avancer avec bonheur, la formation « Je choisis d’accélérer ma croissance » peut vraiment aider en ce sens.

Danièle Arpoulet-Bax, formatrice PRH

Des commentaires à propos de “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *