Découvrir mon être donne de la saveur à ma vie

Dimanche soir le 22 février dernier, comme bien des dimanches soir, j’écoutais une émission que j’aime bien : « Tout le monde en parle ». Il y avait une entrevue avec un philosophe : Frédéric Lenoir. Ce dernier est écrivain, auteur d’une livre Lenoirquarantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à quatre millions d’exemplaires. Il nous présentait son dernier livre : Du bonheur, un voyage philosophique. Lorsque l’animateur lui demande : « Qu’est-ce qu’on doit faire pour être heureux? » Ce dernier de répondre : « Chacun doit découvrir qui il est et ce pour quoi il est fait! ». Je sursaute en entendant tant de similitude avec PRH. Mon cœur souscrit d’emblée!

Quand j’entends son discours, « pas de bonheur sans croissance », en moi, ça résonne vrai, tel que je l’expérimente. C’est à partir du moment où je me suis investie dans ma croissance que j’ai senti ma qualité de vie s’améliorer et le bonheur devenir possible. C’est en m’observant et en conscientisant qui j’étais que, doucement, ma vie a pris son sens.

Avant de connaître PRH, je cherchais à mieux me comprendre, à être heureuse. J’essayais de trouver le sens de ma vie dans ma tête. J’accumulais des connaissances. Trop souvent, je tournais en rond. Cette fréquentation me laissait un arrière-goût d’insatisfaction.

Puis, un jour, j’ai été invitée à suivre la formation « Qui suis-je? ». J’ai découvert en moi des forces que je ne soupçonnais même pas et qui, pourtant, cherchaient un chemin d’actualisation.

Doucement, je me suis mise à croire en ces forces, de plus en plus, jusqu’à oser des pas nouveaux. Je suis sortie d’une réserve faite de non-confiance et j’ai osé partager mes opinions. J’avais, moi aussi, quelque chose à dire. C’est d’abord en tremblant que je me suis exprimée dans différentes rencontres. Puis, j’ai pris confiance en ma parole. Ma vie a pris de plus en plus de saveur. Je me suis découverte être une personne qui a de la valeur, ce qui allait à l’encontre de l’image négative que je portais depuis si longtemps. Enfin, j’ai senti en moi tout un courant d’espérance.

Et, c’est à ce moment que j’ai expérimenté, qu’en mon être, je peux cueillir mes réponses en son temps, pas toujours aussi vite que j’aimerais. J’apprends la patience en même temps que la docilité.

Qu’est-ce que ça change dans ma vie cette découverte?

D’abord, il y a en moi des réalités à découvrir, du neuf qui ne cesse de se dire. Et moi, c’est la nouveauté qui me passionne, je me sens faite pour cela. Je crois en la vie, en sa capacité de m’apprendre tout ce dont j’ai besoin pour avancer dans ma vie et devenir moi.

Mon être regorge de fraîcheur. La source est là. Je peux m’y rendre, me reposer, écouter. Pour moi, découvrir ce lieu, c’est me promener avec un trésor vivant.

Ce qui m’émerveille, entre autres, c’est tout l’aspect « d’infini » associé à ces réalités que je découvre en moi. Par exemple, quand je touche l’amour que j’ai pour mes deux enfants, je n’arrive pas à entrevoir les limites de cet amour. Il me dépasse, me déborde de toutes parts. C’est de l’inconditionnel, du précieux qui grandit. Quelle affaire! Juste de décrire et de me laisser sentir l’immensité de cet amour me remplit d’une joie qui m’émerveille et fait de moi une mère heureuse.

Je sais où mettre les efforts pour un plus de bonheur. Je m’intéresse à qui je suis et j’apprends à me connaître. Fréquenter mon être m’apporte un bonheur que je ne croyais pas possible sur cette terre. C’est toute une chance d’y avoir été conduite un jour!

Et je ne peux m’empêcher de vous inviter à vous intéresser à vos trésors, parfois enfouis en vos profondeurs. Rien ne les a abimés. Ils attendent d’être vus et exploités. Il vaut la peine de vous y intéresser, d’abord pour votre joie, mais aussi pour notre monde qui a besoin de toutes les beautés au cœur de chaque personne pour qu’il en soit transformé, qu’il prenne tout son visage humain.

enracinement de l'hommeJe rêve d’un monde où de plus en plus de personnes se lèvent courageusement, les pieds solidement ancrés en leur identité. Je rêve de ce monde où chacun, chacune a sa place à occuper, une place unique en même temps qu’essentielle.

Si vous avez le goût de cette aventure, la formation « Qui suis-je? » est toute appropriée pour explorer votre être tout comme le module : « Découvrir les traits de mon identité ». Bienvenue!

Maryse Cyr, formatrice PRH

Des commentaires à propos de “5”

  1. merci pour ce beau témoignage plein d’espérance,de réconfort, de possibilité d’accueillir en moi ce qui sommeille,de la découvrir pour un mieux être dans mon existence.C’est un bon chemin à suivre avec toi comme guide.Merci du fond du coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *