Solidarité humaine

L’Ébola, qui n’en a pas entendu parler? Cette épidémie qui sévit en Afrique et qui peut traverser les frontières sans aucune invitation. Dans cette situation assez paniquante, y a-t-il trace d’espérance pour notre monde?

J’ai récemment lu un article concernant la Dre Joanne Liu, un médecin de Montréal au Québec, qui a été élue présidente internationale de Médecins sans frontières. Elle œuvre pour cet organisme depuis 1996. Elle a consacré les derniers mois à gérer, à temps plein, l’épidémie d’Ébola. Qu’est-ce qui peut bien inciter une femme médecin de chez nous à investir sa vie auprès des plus démunis à l’étranger? Que dis-je? c’est plus qu’investir! Cela va parfois jusqu’à risquer sa vie pour secourir des malades à l’autre bout du monde, des gens qu’elle ne connaît pas personnellement.

Des êtres humains vivant sur d’autres continents me sont-ils si inconnus? À première vue, ils m’apparaissent vivre au bout du monde. Mais, quand je m’y arrête un instant, ils ne sont pas si loin. Ce qui leur arrive ne me laisse pas indifférente. Nous sommes de la même race. Nous partageons la même Terre et, surtout, nous portons des aspirations qui se ressemblent : réussir sa vie, qu’elle ait du sens, que nos enfants s’épanouissent, qu’ils grandissent dans un climat de sécurité, qu’ils deviennent des adultes se soutenant mutuellement et s’entraidant.

Évidemment, la Dre Joanne Liu n’a pas choisi la p’tite vie tranquille, mais elle se vit tout de même en fidélité à ses aspirations, à ses valeurs profondes de justice, de solidarité humaine et de don de soi. Toute sa personne s’est engagée pour réaliser son rêve de travailler à l’étranger, auprès des laissés-pour-compte. Sa formation académique a été planifiée dans l’optique de pouvoir servir partout dans le monde, peu importe les conditions. Quelle détermination!

La Dre Joanne Liu ne se prend pas pour une héroïne. Dre Joanne LiuVoilà plutôt ce qu’elle répond à ceux qui la qualifient ainsi : « La mère Congolaise qui marche pendant des jours pour venir me voir, avec son enfant malade sur le dos, c’est elle la vraie héroïne. »

Je m’émerveille de constater cette bonté, cette humilité, cette générosité humaine qui existent au cœur de cette personne, ce don de soi qui me fait croire avec certitude à la valeur intrinsèque du cœur humain. Je crois que nous sommes faits pour nous serrer les coudes, faire face aux défis actuels sur la planète, vivre cette solidarité humaine qui nous habite tous.

Mais quelle route parcourir pour que chacun, chacune puisse découvrir ce qu’il porte au cœur de lui-même et ce qu’il a à offrir à l’humanité?

Il me revient cette phrase d’André Rochais : « Notre visée, c’est de libérer en toutes personnes les richesses de son être et toutes ses potentialités, pour son bien à elle d’abord, mais aussi pour le bien de l’Humanité. »1

Je me surprends à rêver à ce que serait notre monde si chacun découvrait les richesses de son être et pouvait les mettre au service de l’humanité.Médecin et enfant

Depuis la nuit des temps, on entend l’expression : « Connais-toi toi-même! ». Oui, c’est bien par là qu’il faut commencer. Les formations  « Qui suis-je? », « Découvrir les traits de mon identité » et « Progresser en solidité » aident à découvrir le beau et l’unique de chaque personne, puis à s’y engager. J’ai foi en notre humanité! L’engagement de la Dre Joanne Liu est un exemple concret qu’il est possible de vivre notre solidarité humaine à partir de ce que nous offrent les évènements du quotidien. Tout devient possible à partir de là!

Maryse Cyr, formatrice PRH

1 Citation tirée du texte « La formation PRH, ses étapes, sa visée », André Rochais

Des commentaires à propos de “14”

  1. Merci pour cet article.
    Très stimulant de te lire. Ca donne la volonté de prendre en main le déploiement de notre potentiel spécifique pour notre bonheur, le bonheur sociétaire et plus général planétaire.
    Ce Dr Liu est un exemple inspirant. Merci de t’être laissée touchée par son action et d’avoir mis le projecteur sur son humanité encourageante.

  2. Très belle réflexion qui nous change du climat actuel de notre planète….
    Merci Maryse pour cette vision partagée!

  3. Je suis ravie Maryse de t’entendre parler du bien commun qu’il est possible de vivre à partir de notre identité profonde. Quel trésor repose au fond de chaque personnes humaine!À nous de le découvrir toujours plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *