Les défis de la collaboration dans le travail d’équipe

Dans le travail d’équipe, miser sur la cohérence, la cohésion et l’efficacité demande à chaque membre d’occuper sa place en égalité à l’autre quel que soit son rôle, sa fonction ou son statut. On pourrait dire: «Il n’y a pas de petit ou de grand talent mais un potentiel de créativité à mettre en commun». La force du travail en équipe, c’est de « S’affirmer… sans tout casser » (une de nos publications présentées ici). Voici quelques défis de la collaboration.

Savoir écouter et vivre l’audace de sa parole

L’attitude première est celle de l’écoute en profondeur. C’est de se faire libre et proche de l’autre dans ce qu’il exprime ou propose, sans le juger ou l’étouffer par des commentaires. C’est une capacité de tout recevoir dans une attitude de neutralité, en état de recherche à la fois intellectuelle et intuitive, afin de laisser l’espace à la créativité de l’être ainsi qu’au neuf qui peut jaillir en chaque personne.

Puis, il y a l’audace de la créativité. C’est oser communiquer ce que je sens être juste pour l’avancée du travail. D’où l’importance que chacune, chacun dévoile ses intuitions, ses « wow », ses hésitations, ses résistances, ses questionnements et ses précisions. La parole n’est pleinement efficace que si le regard et l’écoute de chaque membre demeurent sur l’objectif de travail et que chacun reste ouvert à ce qui peut émerger de la mise en commun des dons.

« S’affirmer… sans tout casser », c’est exercer le double muscle du dialogue «authenticité-adaptation». Cela devient une puissante source d’efficacité.

Humainement, c’est exigeant

«S’affirmer… sans tout casser» exige une capacité à gérer les tensions dans le groupe. Eh oui, cela fait partie de tout travail relationnel d’équipe. Selon le degré de solidité personnelle, la maturité relationnelle de chacun des membres et la capacité d’accueillir l’affirmation de l’autre, les tensions seront d’intensité et de durée variables.

Les tensions peuvent se manifester sous formes de réactions sensibles, chargées d’émotivité : agressivité, impatience… Il y a celles de type cérébral comme de tenir à ses idées et de vouloir les faire passer à tout prix en s’y accrochant à la façon d’un velcro. D’autres réactions plus discrètes peuvent s’immiscer et être nuisibles. Cela peut aller du silence de désapprobation au silence de démission, du découragement au mutisme, et même jusqu’au retrait intérieur d’avec l’un ou l’autre membre du groupe. Ces réactions coupent la personne de son dynamisme de croissance et, par le fait même, d’une affirmation juste de ses intuitions. Elle n’est alors plus en relation avec son potentiel, ni, bien sûr, avec celui de l’autre. Les tensions qui persistent dans un groupe peuvent freiner le mouvement de créativité ou de complémentarité des dons. L’aventure du travail d’équipe s’alourdit. Les impasses se multiplient, la tension pouvant même se transformer en conflit.

Afin que cette créativité mutuelle reprenne, chaque personne doit être en mesure de détecter ses réactions, identifier d’où elles originent en elle, revenir à ce lieu de sa solidité personnelle et reprendre contact avec le mandat de l’équipe. Cela exige une capacité à se dégager de ses peurs, ses idées, ses réactions, de laisser le connu et poursuivre avec confiance la recherche de nouvelles pistes de créativité rassembleuses. La responsabilité de chacun à analyser et comprendre son vécu de type psychologique reste la pierre angulaire pour réussir cette expérience humaine de travail.

Être au service du bien collectif de notre société

En terminant, pour que s’opère la réelle collaboration d’équipe, le « je » doit être vécu au service du « nous ensemble » puisque l’objectif de tout travail d’équipe est de contribuer à une avancée collective. Il s’agit d’offrir ses talents en complément à la diversité des talents des membres de l’équipe. Le produit final devient un plus pour la société.

Connaître les traits de son identité, la spécificité et les contours de ses potentialités, comprendre d’où partent ses réactions, ses actes, ses gestes d’affirmation, de sur-affirmation et de non affirmation deviennent un enjeu indispensable pour la réussite humaine de nos relations et le développement de notre créativité collective.

Que deviendrait notre société si nous risquions individuellement et collectivement de relever ces défis de la collaboration dans le travail d’équipe, en couple, en famille, au travail? Notre satisfaction collective serait étonnante et contagieuse.

Martine Préville, formatrice PRH

Pour vous procurer cette nouvelle publication de PRH-International : « S’affirmer sans tout casser » : vous pouvez commander en ligne ou vous adresser à un formateur dans votre région.

Vous aimeriez améliorer votre manière d’occuper votre place à partir de votre potentiel, mieux comprendre les phénomènes clés du travail d’équipe ? Les formations Vers plus de satisfaction au travail et Mieux prendre ma place en groupe vous offrent cette opportunité.

Des commentaires à propos de “7”

  1. Bien vrai Martine! Ton expérience du travail d’équipe nous est très précieuse !
    Tu nous proposes du réel, du solide et efficace pour travailler en harmonie dans un groupe. Les résultats en sont toujours étonnants et les fruits au niveau personnels sont gratifiants. Je n’oublie pas que si j’avance dans ma vie c’est toute la vie du groupe qui avance!
    Louise.

    1. Bonjour Louise.

      Par tes commentaires, je perçois en toi une femme allumée et engagée.
      En effet, comme bougie d’allumage, chaque fois que tu avances dans ta vie, c’est toute la vie du groupe qui avance.
      Bonne continuité et merci d’avoir réagi à mon article.

      Martine

  2. Bonjour Martine. J’ai adoré ce texte. Je l’ai transmis à tous mes collègues de travail et nous en avons parlé ce matin lors de notre rencontre d’équipe (15 personnes). J’ai le pressentiment que nous y référerons en cours d’année et qu’il nous sera utile pour mettre en place en environnement où nos valeurs organisationnelles de confiance et respect seront honorées et vécues. Je sens déjà que le simple fait d’aborder cet enjeu a créé un espace de communication plus accueillant.

    1. Bonjour Mike,
      Je suis heureuse que l’écho de ce texte soit venu te rejoindre dans le leader rassembleur et qu’il ait créé un espace relationnel nouveau pour actualiser vos valeurs organisationnelles. Je te souhaite que cet élan rassembleur continue d’être contagieux entre vous.
      Bonne route et merci de tes précieux commentaires
      Martine

  3. Bonjour Martine, ta réflexion concernant le travail d’équipe me rejoint beaucoup. Elle me permet de belles prises de conscience! Il me semble que j’ose m’exprimer un peu plus et aller au bout de mon idée ou de ce que je sens. Vraiment, je suis enchantée de ton texte!
    Merci à toi!

    1. Bonjour Josée,

      Je me réjouis que mon texte stimule ton audace de parole. Il est venu rejoindre quelque chose d’essentiel en toi et il m’indique à quel point tu es prête à vivre ton engagement en équipe en y apportant ta contribution jusqu’au bout. Merci pour la vivacité de ton commentaire.
      Martine

  4. Très beau texte Martine,
    Quand chacun occupe sa place en égalité à l’autre. Ce qui n’est pas le cas quand le statut est inégal, que deux grands talents ont le pouvoir de décider de tout et ne consultent personne. Ce n’est plus un travail d’équipe même si on le souhaite.

    Aline

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *